L’électricité – Les incendies et l’électricité

Les incendies et l’électricité.

En France chaque année le nombre d’incendies d’origine électrique est très important, pour 2003 c’est plus 90000.

Les causes des incendies d’origines électriques peuvent être dues à :

Un défaut d’un appareil.
Un défaut d’une alimentation.
Une négligence.
La foudre.

Un défaut sur appareil d’électroménager quel qu’il soit peut survenir, c’est difficilement prévisible. L’entretien se résume généralement au nettoyage pour ce qui est des fours de cuisson, des tables de cuisson, lave linge… Pour les chaudières au (gaz, fioul…) qui nécessitent une alimentation électrique pour fonctionner, il est recommandé d’avoir un contrat de maintenance. L’organisme chargé du suivi vérifie chaque année le système et procède aux divers réglages.

Feu de maison

Pour se prémunir des risques sur un appareil d’électroménager, il est souhaitable d’installer une protection électrique adéquate, un disjoncteur et un différentiel, celui-ci coupera le circuit dès qu’un problème d’isolement surviendra. Le disjoncteur doit être calibré au plus juste du circuit à protéger, pour le différentiel, un 30mA sera le minimum. Il faut veiller à ne pas écraser, enrouler les câble souple d’alimentation. Si des risques d’abrasions sont possibles, il faut veiller à les protéger et éviter qu’ils se trouvent en contact avec un appareil qui pourrait vibrer tel qu’un lave linge. Pour les appareils de chauffage il faut toujours veiller à ne pas les couvrir, respecter les distances qui permettent une bonne circulation de l’air. Les systèmes de fixation ou d’encrage au mur doivent être compatibles avec les matériaux. Dans tous les cas, il faut suivre les conseils de fonctionnement et d’entretien préconisé par les constructeurs.

Feu électrique

Les protections sont à calibrer en fonction du circuit à protéger. Lorsque les sections des conducteurs sont trop faibles, les protections inadaptées, sur calibrées si un défaut advient sur un récepteur un de ces facteurs pourra être responsable d’un incendie.
Les sections trop faibles des conducteurs provoquent un échauffement du circuit, cet échauffement à la longue engendre une diminution de la qualité des isolants, ils se craquellent, durcissent et perdent en isolement.
Une protection inadaptée ou sur calibrée aura pour conséquence de ne pas agir sur un défaut d’un récepteur. Lors d’un court-circuit, ci celui-ci n’est pas franc, un point de fusion va se créer et aura le résultat que je vous laisse imaginer.

La négligence est à mon avis le risque le plus élevé. On parle souvent de mauvais contact, faux contact. Qu’en est-il exactement ? Un mauvais contact ou un faux contact est dans tous les cas une négligence. Par exemple, un câble souple avec un conducteur à moitié rompu, un mauvais serrage d’un conducteur dans une borne de raccordement… C’est visible pour un circuit d’éclairage, la lumière vacille, clignote… Le contact n’est pas franc ! Aux premiers symptômes de ce type, il faut isoler le circuit ou rechercher l’origine de la panne. Comment détecter ce type de problème pour un appareil branché sur une prise de courant ? Les symptômes seront différents, il est possible d’avoir des disjonctions inopinées, un bruit inaccoutumé, un fonctionnement aléatoire, une odeur de brûlé… Bref, lorsque des maux se font ressentir, il est souhaitable de vérifier les circuits et les récepteurs incriminés. Les rongeurs sont parfois accusés d’avoir provoqué un incendie ou un simple court-circuit. C’est vrai, mais un rongeur ne mangera pas un câble pour se nourrir, il le rognera pour se faire un passage dans une gaine, une boite de dérivation… Il est donc très important de veiller à la bonne étanchéité des boites et des divers fourreaux, ils ne doivent pas laisser entrevoir des issues à ces animaux indésirables.

Les raccordements des conducteurs doivent être très serrés dans les bornes de connexion, il n’est pas rare de voir des prises de courant ou des interrupteurs dont les conducteurs se défont lorsque ceux-ci sont dévissés du boîtier. J’insiste bien par très serrés, c’est le cas le plus fréquent des pannes. Un mauvais serrage sur une borne de raccordement d’une prise de courant provoquera un échauffement. Avec le temps et suivant la qualité de l’isolant, celui-ci va soit fondre ou se dégrader jusqu’à ce transformer en charbon, le charbon étant conducteur de la flamme et un mauvais isolant, vous imaginez la suite, cela ne fera que s’amplifier et se propager.